Les élections en Autriche

Le 15 octobre 2017, l’Autriche a vécu des élections législatives anticipées afin de désigner 183 députés pour un mandat de 5 ans. Sans surprise, le Parti populaire conservateur dirigé par le trentenaire Sebastian Kurz gagne le plus de place au Parlement. Ce jeune politicien de 31 ans a toujours été à la tête des sondages depuis le début des campagnes. Arrivé à la troisième position de ces élections, l’extrême droite s’allierait à l’ÖVP de Kurz selon certains observateurs.

Grande victoire des conservateurs

Depuis le début, on pressentait cette victoire des conservateurs aux législatives autrichiennes. En abordant le thème de l’immigration lors de sa campagne, Kurz a su convaincre une grande majorité de la population autrichienne. Du même avis que l’extrême droite, son Parti l’ÖVP soutient le fait de fermer les frontières européennes pour les immigrants surtout pour les musulmans. Grâce à cette thématique ce parti chrétien-démocrate autrichien a gagné 31,7% des voix. Mais c’est surtout une grande victoire pour Sebastian Kurz qui s’est toujours battu pour interdire l’entrée des réfugiés aux frontières européennes.

Les anti-migrations sont donc en force en Autriche. Ils ont obtenus 57,6% des suffrages dont 25,9% de voix pour l’extrême droite de FPÖ. Les observateurs s’attendent donc à une coalition entre ces deux camps surtout parce que leur thématique central de campagne a été le même. Par ailleurs, le parti SPÖ dirigé par Christian Kern est arrivé second avec 27% des suffrages alors qu’il était premier lors des dernières élections législatives de 2013.  Des petits partis comme les libéraux, les verts ou le vert dissident ont aussi gagné leur billet d’entrée au Parlement en obtenant 4% ou plus de suffrages.

Sebastian Kurz, le plus jeune dirigeant européen de l’histoire

Kurz a participé activement à la vie politique d’Autriche depuis déjà 8 ans. A 24 ans il a occupé la place de secrétaire d’Etat à l’Intégration. Puis à 27 ans et jusqu’à ce jour, il est Ministre des Affaires étrangères en Autriche. En mois de mai 2017, il reprend la présidence de l’ÖVP après que Mitterlerhner son prédécesseur, ait annoncé sa démission à la tête du parti et à son poste au gouvernement. Dès lors, Sebastian Kurz s’arrange avec Kern pour anticiper les élections législatives prévues pour 2018.

Ce jeune politicien a toujours été connu pour ces principes conservateurs. Il a su mener son parti vers cette grande victoire en restant ferme sur la question de l’immigration. En tant que Ministre il a déjà réussi à fermer la route des Balkans pour les réfugiés. Lors de sa campagne il a promis de réduire de moitié l’allocation destiné à ces derniers. En sachant insister sur la peur de perte d’identité, la peur d’insécurité et la peur du danger économique apporté par l’entrée des migrants, il a pu mobiliser les autrichiens conservateurs. Après une défaite inattendue lors de la présidentielle de 2016, il a su relever la tête de son parti.

Après ces élections du dimanche 15 octobre, l’Autriche accueille le plus jeune dirigeant au sein de l’Union Européenne.

autriche-election